Triste, seule, un peu déprimée? Bien s’entourer pour Noël…

8 décembre 2018 / Commentaires

 

Il y a de ces années où le Temps de fêtes nous tente un peu moins. Parce que les derniers mois ont été difficiles, parce qu’on vient de vivre une rupture, parce qu’on se sent seule. On a envie de se recroqueviller en petite boule, sous une grosse couverture. Attendre que le 2 janvier arrive.

Oui, laisser passer ce temps qui ne rime pas avec réjouissances pour nous. On n’a pas envie de se faire souhaiter quoi que ce soit de joyeux ou de bon. Et on veut éviter les questions sur notre emploi (qu’on a perdu), sur notre relation (anémique), sur notre santé (qui n’est pas au top).

***

 

***

Alors,  notre réflexe tout naturel –  je l’ai connu et testé – reste de s’isoler. D’éviter le plus possible les rassemblements, les soupers, les réveillons où tout le monde autour semble s’amuser. Sauf nous.

C’est là l’erreur. Il faut trouver un juste milieu, une forme d’équilibre. Se donner le droit de refuser quelques invitations, mais aussi faire l’effort de retrouver ceux qui nous font du bien. (Même si le coeur n’y sera pas comme les années précédentes.)

Il faut aussi éviter l’incertitude. Le manque de projets ou d’engagements. Alors, il faut choisir dès maintenant, ce que l’on compte faire les 24 et 25 décembre, ou encore la veille du Nouvel An, le jour-même aussi. Avec des gens que l’on aime, parce qu’on n’a surtout pas besoin d’amitiés ou de parenté toxiques.

Une fois cet horaire planifié à l’avance, on se sent mieux. Rassuré, je dirais. Et puis, parce que la vie peut nous surprendre, on laisse place aussi à l’improvisation. Aux invitations spontanées. Qu’on acceptera au gré de nos envies.

Oui, ces envies à écouter. Et à apprivoiser.

***

À noter:

Ilustrations et collages:

Alice Lindstrom

13 commentaires pour “Triste, seule, un peu déprimée? Bien s’entourer pour Noël…”

    Micheline Bédard

    Bonjour Pascale ,moi c’est de me cacher sous le lit jusqu’au 2 janvier a chaque année c’est pareil je suis sourde avec des appareils auditifs alors beaucoup de bruits et les gens parlent en même temps ça devient épuisant ,je demeure en haut de chez ma fille alors je lui ai dis que je ferais des apparitions durant la soirée .Je fais faire comme vous dites refuser des invitations sans blesser personnes et me respecter dans mes choix .Ce qui me fait du bien c’est écrire mon journal sans me censurer et de dire ce qui me tourmente .C’est toujours un plaisir de voir lire Je vous souhaite des joyeuses fêtes !!! Micheline

    Denise

    Tu as raison faut sortir faires des efforts pas pas s’isoler tout passe avec le temps

    Pascale Wilhelmy

    C’est toujours plate à se faire dire…
    « Le temps arrange les choses »,
    mais c’est si vrai!!
    xx

    Pascale Wilhelmy

    Exact!! Mais c’est le meilleur des remèdes…

    Pascale Wilhelmy

    Exact!! Et parfois, même si ça nous tente plus ou moins, il faut faire l’effort!!
    Et le temps arrange les choses…

    Josée Duguay

    On dit souvent que le temps arrange les choses. C’est vrai. Les années atténuent la douleur, les mauvais souvenirs et ce qu’on voudrait oublier à tout jamais. La vie nous joue aussi parfois de vilains tours. On veut tout oublier et se laisser bercer pas celle-ci mais on dirait qu’il y a toujours une tuile, la même qui nous poursuit et qu’on n’arrive pas à voir la fin. J’ai très hâte que ce soit mon tour 🙂

    Pascale Wilhelmy

    Josée!
    Crois-moi, ça va être ton tour!
    Un bon jour tu vas te réveiller
    et te demander ce qui se passe. Pour vrai.
    Et ce sera la peine qui aura fait place
    à quelque chose de plus doux. xx

    Lisette

    Oui tellement vrai ne pas rester seule joyeuses fêtes

    Pascale Wilhelmy

    On a toujours des proches
    prêts à nous accueillir.
    Et c’est important!
    xx

    Marie-Josée St-Pierre

    Pour moi, le temps des fêtes, je le prends comme un moment de ressourcement, de repos, beaucoup plus que les vacances estivales. Je planie des moments de cocconning, de la lecture, des marches à l’extérieur, des repas légers santé, des rencontres avec des personnes qui me donnent de l’énergie (pas nécessairement les membres de ma famille, bien souvent…). Et je commence l’année reposée.

    Pascale Wilhelmy

    C’est exactement ce qu’il faut faire Marie-Josée.
    Du temps pour soi, doux et chaleureux.
    Seule ou avec ceux qui nous font du bien. xx

    Justine

    J’ajouterais de sortir pour voir des personnes pires que nous. Une soupe populaire à distribuer? Un après-midi au foyer de personnes âgées qui ne pourront pas sortir encore moins de recevoir de visite? Un arrêt à une église comme Kevin dans « Home Alone »? Un petit ange à bercer en pédiâtrie? À nous de décider…

    Pascale Wilhelmy

    Une bonne idée Justine!
    Il y a beaucoup à faire et à donner
    le jour de Noël!!
    J’ai souvent fait des reportages
    sur les dîners de Noël des Petits frères des pauvres,
    et j’en suis toujours ressortie émue. xx

Laisser un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *