Kate Spade… et la joie

6 juin 2018 / Commentaires

Elle faisait ce que j’aime le plus. Des articles pour la maison, des vêtements, des meubles, des calepins de note, des lampes et tout le reste, qui me faisaient sourire. Sa marque c’était la joie que je ressentais à chaque objet que je voyais d’elle. (Et que souvent je prenais en photo.)

Chez-moi, il y a des lampes, de la vaisselle, de la literie, des articles de cuisine Kate Spade.  Avec elle, je me gâtais. Un chemin de table, avec de jolies fraises,  des linges à vaisselle avec des melons d’eau. Mes plus récents achats, qui me font sourire encore. Et plein de choses à pois, une de ses signatures…

Je me suis mariée et à mes pieds, il y avait des Kate Spade. À mon anniversaire, en avril, Lola et Romain, mes enfants m’ont offert des boucles d’oreille à sa marque. Oui, elle n’y était plus derrière cette marque. Elle l’avait vendue il y a une dizaine d’années, mais son essence, ce qu’elle avait créé, y était toujours. Et ce sourire qui accompagnait tout ce qui vient d’elle aussi.

J’en parle, parce que sais l’importance de mettre de la joie dans nos quotidiens. Par nos gestes, nos sentiments et aussi par ce qui nous entoure.

J’en parle parce qu’hier j’ai appris que Kate Spade souffrait. Et que derrière son look parfait (que j’enviais), se cachait une femme anxieuse, dépressive, que ses proches ont voulu aider. Même sa soeur raconte le nombre de fois où, elle acceptait d’aller en traitement, se faire soigner. Puis, au moment de boucler sa valise, elle refusait. Elle ne voulait pas entacher son image. Et celle de sa marque.

Tout ça est plus que triste. Et, nous ramène à l’essentiel. Prenons soin les uns des autres. Soyons attentifs aux signes, à la détresse. Il n’y a pas de mal à demander de l’aide.

Et surtout aucune honte.

1 commentaire pour “Kate Spade… et la joie”

    Ginette M.Gaudreau

    Vous avez raison Pascale. Je savais que vous l’aimez beaucoup ,que vous en reparleriez avec compassion.

Laisser un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *