Le bonheur des parfums dans la maison…

16 novembre 2017 / Commentaires

On dit que la vérité sort de la bouche des enfants. Et bien, cette fois-là, elle m’a fait plaisir la vérité. Elle était spontanée et elle touchait une de mes petites obsessions/folies/dadas.

Du haut de ses cinq ans, après avoir inspiré bien fort, elle a lancé: « Ça sent bon partout dans la maison. »  Et elle avait raison.

Je ne sais pas d’où ça vient, mais depuis des années, pour moi, l’esprit, le coeur d’une maison, c’est bien sûr sa décoration, son aménagement, mais c’est aussi l’odeur qu’on y retrouve. Certains parlent même « d’un élément de décoration olfactif », et je suis bien d’accord.

C’est fou, c’est ma dépense inutile.  Des bougies parfumées (j’en ai tellement que je les cache). À noter ici que plusieurs artisans d’ici en font de belle qualité. Puis, les sels de bains et des huiles essentielles font partie de mon environnement. Je fais parfois mes ampoules parfumées moi-même ou encore mes pots-pourris.

Je suis aussi une adepte des lampes Berger. En plus de répandre un parfum que l’on aime – plusieurs choix – elles servent à purifer l’air de la maison. Cette lampe a d’ailleurs été inventée il y a plus de cent ans, par un pharmacien français, Michel Berger (d’où son nom) pour assainir l’air vicié des chambres d’hôpital.

Ma maison, le chalet, ont leur parfum. Mieux (ou pire selon le point de vue), ma chambre, la salle de bains, l’entrée, le salon, tous ont leurs chandelles, leurs essences respectives. Au salon, c’est l’automne, le bois, le cèdre.  Dans les chambres, il y a un parfum délicat de thé vert ou de pivoine (que j’adore). Dans la salle de bain, c’est la lavande. (Avec une mention spéciale à l’exfoliant moussant au sucre de la Maison Lavande.)

Lorsqu’arrive le Temps de fêtes, tout se transforme, avec d’autres pots-pourris maison (je vous en reparlerai), des chandelles aux effluves de saison. Sapins, cannelle et autres, ont leur place l’espace de quelques semaines. Même dans l’entrée, un petit sceau avec du sel parfumé occupe l’entrée. Il donne la première note pour les invités, et puis sert à déglacer les premières marches, en cas de besoin.

Puis, comme en toute chose, la modération a meilleur goût. Le parfum doit donner une part d’âme à la maison, mais ne pas nous étouffer…

8 commentaires pour “Le bonheur des parfums dans la maison…”

    Paul-serge Faucher

    C’est le temps des clémentines et je trouve que ça sent « les Fêtes » ! Alors voici: conservez quelques pelures et les faire bouillir avec un ou deux clous de girofle et/ou de l’anis étoilé… ça embaumera votre appartement ! 😉

    Pascale Wilhelmy

    Paul-Serge!!
    J’essaie en fin de semaine!!
    Merci!!

    Claire langlois

    Pascale, tu dis « je ne sais pas d’où ça vient… », et bien ça vient de l’amour avec un grand A, l’amour avec ton amoureux, l’amour avec vos enfants, l’amour de la nature, l’amour de la vie, j’ai aussi la chance de connaître cet amour, nous sommes chanceuses. Et Merci à ma maman de m’avoir appris à aimer chaque petite chose, chaque petit bonheur et de savoir l’apprécier.

    Pascale Wilhelmy

    C’est si bien dit Claire… xx

    Nathalie Bellemare

    Je suis tout à fait d’accord avec toi. Depuis quelque temps, mon odeur, celle que je préfère c’est No27 Rue de Marli, de la marque Pure Living. C’est fait ici à Montréal. Ça sent tellement bon, ça sent *le propre*, j’adore. J’ai une petite chandelle ainsi qu’un parfum d’ambiance. Je crois avoir été assez sage pour que le père Noël m’offre la grosse chandelle !!!

    Pascale Wilhelmy

    Nathalie!
    Je ne connais pas ces produits
    faits à Montréal en plus!!
    Je m’y mets…
    Merci. xx

    Solange Robidoux

    Merci Pascale pour tes bonnes suggestions. C’est très intéressant

    Renée Paradis

    Moi c’est la Lavande presque une obsession ! Bonne fin de semaine .

Laisser un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *