Les mots d’une mère… surtout quand on est malade!

17 février 2017 / Commentaires

On m’aurait dit que même « grande », j’aurais encore besoin autant de ma mère – je ne l’aurais pas cru. Aujourd’hui, je le sais: j’ai le rhume.

La personne que j’ai envie d’appeler, c’est ma mère. Parce que je sais qu’elle va trouver les mots parfaits. Qu’elle va me plaindre un peu – même si c’était tellement pas son genre quand on était petits. Dans le temps, cinq enfants qui jouaient toujours dehors, ça se faisait mal souvent. Cinq enfants qui avaient aussi des rhumes, des otites, plein d’autres bobos qu’ils se partageaient, se transmettaient joyeusement. Et les parents de ces cinq enfants qui n’avaient justement pas le temps de tout considérer comme un drame. Chez-nous, ça sonnait plutôt comme: « Tout le monde en ligne, on prend le sirop! » 

Dans le cas des blessures légères, si tu tombais en « bicycle » –  les vélos n’existaient pas encore – c’était le combo: peroxyde/mercure au chrome. La grosse médecine! C’est ma soeur Marianne qui, il  y a quelques années me l’a rappelée: « Pince-toi la joue, tu sentiras rien! » C’était la recette de ma mère qui n’avait pas le temps pour s’épancher sur nos mini-douleurs. 

Depuis quelques années, elle a tout son temps cette mère précieuse. Et je me reprends. Allègrement. Et sa voix, toujours enjouée, toujours encourageante – parce qu’elle, elle ne se plaint jamais – me fait du bien.

Oui, on m’aurait dit que j’aurais besoin de ma mère tout ce temps. Que  ça n’arrête pas. Qu’il n’y a pas de date de péremption sur le pouvoir de ses mots. Qu’elle me console, m’encourage toujours. Je ne l’aurais pas cru. Mais, depuis quelques jours – avec mon gros rhume de petite fille – je le crois. Très fort. Et je n’ai pas envie que ça arrête…

13 commentaires pour “Les mots d’une mère… surtout quand on est malade!”

    darquise Mino

    Ah oui. Moi aussi je voudrais ma maman,même à notre âge (67)

    Rachel Lebeau

    Tout à fait raison Pascale. Notre mère, elle nous est nécessaire toute la vie durant et lorsqu’elle nous quitte, c’est tellement un vide. J’ai perdu ma belle-mère (avec qui je vivais côte à côte depuis 20 ans) et ma mère en l’espace de 6 mois en 2005. Le soir quand mon conjoint avait une réunion, je me disais « Tiens je vais appeler maman ce soir ». Pour réaliser qu’elle n’y était plus. Profite bien d’elle et fais semblant parfois d’avoir le rhume juste pour te donner une occasion de lui parler et entendre ses paroles rassurantes. C’est cela une mère.

    Nancy Tobin

    Tu as raison,quelque soit l’age que l’on a ,les mots d’une mère sont irremplaçables et c’est bon de
    se le dire avant de ne plus les entendre,il faut savoir apprécier.

    Denise

    Toujours du bonheur de ta lire chère Pascal, que de souvenirs d’ enfance tu nous rappelles.
    Passes une belle journée ensoleillée.
    Un baume dans notre coeur en ce jour d’ hiver.

    Pierrette Roger

    Imagine que je suis ta maman. Je te berce et te fais un 4 X 4.
    4 cuillérées à soupe de jus d’orange pressé
    «  » «  » de glycérine
    «  » » » de miel pur
    «  » » » » «  » »  » de Gin ou Vodka
    Chauffer au micro-ondes….plus que tiède.
    Boire avant d’aller au lit et demain matin, ce n’est qu’un souvenir.
    Seulement le lire, ça ne fonctionne pas………

    Pierrette Roger

    Votre commentaire est en attente de modération
    Imagine que je suis ta maman. Je te berce et te fais un 4 X 4.
    4 cuillérées à soupe de jus d’orange pressé
    « » « » de glycérine
    « » » » de miel pur
    « » » » » « » » » de Gin ou Vodka
    Chauffer au micro-ondes….plus que tiède.
    Boire avant d’aller au lit et demain matin, ce n’est qu’un souvenir.
    Seulement le lire, ça ne fonctionne pas………

    Nicole Fournier

    Je lis tout ce que tu écris j’adore ta plume toujours intéressante, de bons conseils, merci de nous partager . tu nous fais tellement de bien ! je t’envois un câlin pour te remercier encore plus , on t’aime ! xx

    Francoise

    Allo,moi ma mere est decedee alors que j˙avais presque 20 ans,elle n˙a jamais connu mes enfants et je pense tres tres souvent à elle .Merci de tes mots d˙encouragement.Francoise.xxx

    Guylaine Doucet

    Pour moi ce n’est pas du tout la même chose… j’adore ma mère mais elle est fragile (perd beaucoup la mémoire et devient mêlée lorsque quelque chose la bouleverse) et s’inquiète pour le moindre petit bobo… Je suis dans la maladie en ce moment, une période très difficile et je lui cache tout, elle ne peut plus se déplacer et venir me visiter (elle habite au Lac-St-Jean), elle m’a beaucoup aidé dans le passé mais là je sais que ça serait le drame, elle m’appellerait tout le temps et me plaindrait et moi je déteste ça! Je la protège et ça me permet de garder mon calme. C’est triste, je me sens égoïste mais c’est comme ça…

    Michelle. Gagné

    Prompt rétablissement chère Pascale ,prends soin de toi et laisses-toi câliner ,ça fait du bien …

    Johanne

    Moi ma mère est décédée le 12 novembre dernier, comme j’ aimerais que quelqu’un invente le téléphone au ciel xxx

    Marie Claire Champagne

    Quel beau texte Pascale et comme ça me rejoint. Malheureusement, ma mère est décédée il y 20 ans mais je me souviens encore de tous les soins qu’elle nous apportait, on est était ses quinze enfants, grosse famille ayant grandit sur une ferme. Alors, il y en avait toujours une ou un qui arrivait avec un bobo comme on disait. Elle réglait ça vite avec les produits du temps(mercurochrome). Même si elle nous a quittés, je me souviens encore de ses conseils et de ses encouragements.

    michele B.

    Bon rétablissement prenez bien soin de vous on vous aime !!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *