Un peu de beau. Et de douceur.

22 octobre 2016 / Commentaires

Ce matin, parce que l’actualité me déprime. Parce qu’il y a eu trop d’occasions de s’indigner. Parce que j’ai envie de beau. Juste envie de partager ces illustrations. Qui mènent ailleurs. Pleines de douceurs.

 

whoolisep1-460x473

Et puis, de m’y arrêter. Pour la regarder, sans me  presser. Un bol de soupe, bien chaude. Du thé, de la jolie vaisselle. Délicate. Des livres. J’en ai deux ou trois à lire. Des arbres. Ici, ils sont lumineux en ce moment.

Et une femme qui regarde toutes ces possibilités.

Le chemin à prendre. Librement.

La rivière qui suit son cours.

* * Faites l’exercice. Écrivez sur une image. Ce que vous y voyez.

Et pour vous aider, en voici une autre. Prenez le temps de la regarder.

Et d’y écrire l’histoire qu’elle vous inspire.

*** Ces illustrations sont de Whooli Chen.

 

whooli-chen

30 commentaires pour “Un peu de beau. Et de douceur.”

    manon

    Est il nécessaire de prendre la clé des champs pour essayer de trouver un bonheur perdu?? Non il ne suffit qu’à monter les échelons de la vie pas à pas et dans savourer chaque étape …ainsi rendu au sommet de notre bonheur ont en seras plus que fier du chemin parcourru

    Pascale Wilhelmy

    Comme c’est bien dit.
    Et écrit.
    Merci Manon.

    Isabelle

    Exercise très intéressant à faire et les illustrations sont très inspirantes. Merci Pascale.

    Pascale Wilhelmy

    J’attends de te lire Isabelle…

    Laurette Déry

    La clé du bonheur et l’échelle de la liberté !! Je savoure chaque instants de bonheur en m’inspirant d’un bon livre, Au royaume de mon père. Je suis rendue au tome trois et je vous le recommande. La pluie tombe doucement et je ressent un calme et je me dis que c’est ça le bonheur !! J’aime te lire Pascale, bonne fin de journée à toi !!

    Pascale Wilhelmy

    Comme c’est bien dit.
    Merci Laurette.

    Gina

    J’y vois la nostalgie de l’enfance où il était doux le temps où maman nous réconfortait dans le confort paisible du foyer. Toutefois, malgré les épines et les nuages, la clé du bonheur consiste à toujours grimper, avancer coûte que coûte et à savourer chaque petite chose qui rend la vie plus belle comme la beauté et le parfum de la rose. Tel un chat, toujours nous retombons sur nos pattes et avons le pouvoir de ronronner à nouveau. Il n’en tient qu’à nous de décider de voir le bon et le beau…

    Pascale Wilhelmy

    Gina,

    Vous aussi,
    avec votre plume,
    continuez d’écrire.
    Du talent et de l’inspiration.
    xx

    Gina

    Merci belle Pascale pour vos bons mots, ça me touche…

    J’ai lu vos 3 livres avec beaucoup de plaisir. Malgré les sujets difficiles, vous avez choisi chaque mot avec soin et toujours on y sent votre délicatesse et la belle et grande âme que vous êtes. Vos livres sont remplis d’espoir et d’amour. Et chaque fois on se met dans la peau du personnage principal se demandant comment on réagirait… Bref, des mots qui nous touchent longtemps après avoir refermé la couverture…

    J’attends votre prochain livre avec impatience!
    xxx

    Pascale Wilhelmy

    Le prochain livre viendra…
    Mais dans plusieurs mois.
    Je l’ai en moi,
    il ne reste plus
    qu’à l’écrire!!
    Merci pour vos mots Gina!

    Lise Leblanc

    Il ne faut jamais s’arrêter et toujours monter plus haut.
    Pour atteindre la clé, de notre existence et de notre bonheur et toucher le ciel, très souvent. J’aime beaucoup cette image qui nous donne envie de ne pas arrêter. Les nuages nous rappellent aussi qu’il est bon de rêver.
    J’aime cet excercice.

    Pascale Wilhelmy

    Oui, toujours aller plus haut.
    Et vive les rêves!!

    Yvette Lanthier

    En ce jour si gris, je tiens dans ma main une clé pour agrémenter ma journée en me disant que juste essayer d’en faire une qui peut- être, ne ressemblera aucunement à celle d’hier, de même que celle de demain, puisque demain, j’ai tjrs la LIBERTÉ de choisir une autre clé qui m’aidera à avoir cette hâte de me lever avec l’idée de poursuivre d’autres accomplissements sur ma propre vie, et ainsi cette méditation en est une de tous les instants de positivité !

    Pascale Wilhelmy

    Yvette,
    Bravo pour ces mots.
    Et continuez d’écrire!

    Gisèle Ménard

    Gravir les échelons toujours et toujours, une étape à la fois avec patience, avec détermination, avec l’espoir également de trouver un sens à cette vie remplie de promesses…c’est à cela que je tends de toutes mes forces avec l’aide de tous les miens. Carpe diem, voilà tout!

    Pascale Wilhelmy

    Bien écrit Gisèle.
    Et une étape à la fois…
    xx

    Diane Paquette

    Bonjour Pascale, pourquoi pas participer à cette exercice….
    Ces images me racontent ceci: 1- « Souvenirs précieux » et peut-être bien douloureux (à cause des nuages et gouttes de pluie)
    2- la clef du Bonheur…. et la maison de son enfance avec la cheminée encore fumante, rappelle le confort douillet et chaleureux, familial (peut-être la maison de ses grands-parents où elle a grandit et appris tous les secrets de la Vie)
    et la photo d’elle avec sa mère, la touche maternelle immortelle
    3- finalement, le cadre de la jeune fille devenue «Femme», une lettre qui présument qu’elle vit éloigner de ses origines, de ses proches, une Rose qui signifie l’Amour et notre petit chat….qui je crois important dans nos vies car il veillera toujours sur nous et prend nos soucis durant notre sommeil ! bref, voilà…. ça m’a fait sourire et me remémorer des passages heureux de ma propre Vie, de doux souvenirs par une journée paisible et pluvieuse de l’automne ! merci Pascale 🙂

    Pascale Wilhelmy

    Diane,

    Bien écrit. Bien dit.
    Et oui, il y a des mots à trouver
    avec ces illustrations.
    Et, avec votre plume, continuez.
    À écrire, à vous laisser inspirer!!

    Lou

    J’ai possédé trois clés d’or la première ouvrait la porte d’une maison que je ne croyais jamais quitter,la vie en â décidé autrement ,la deuxième m’ouvrait la porte d’une autre maison où j’ai vécu un bonheur inimaginable que j’ai du quitter aussi l ‘amour se faufilant au dehors,la troisième m’amenait dans un mini château magnifique mais vide comme mon coeur ,aujourd’hui pas une échelle mais un escalier me conduit à un petit nid que j’aprivoise doucement , cinq petits oiseaux dans ma vie m’y aide grandement ,la vie est tellement magnifique

    Pascale Wilhelmy

    Comme c’est touchant.
    Merci et bravo.
    Continuez d’écrire!!

    Anne Klimov

    Je donne des ateliers d’écriture dans la région de la Mauricie et je trouve votre blogue bien inspirant.
    Anne Klimov

    Pascale Wilhelmy

    Anne!
    Merci pour ces bons mots.
    Ils me font vraiment plaisir!
    xx

    Nancy

    Les hauts et les bas de la vie, sa nostalgie, sa magie, son amour pour toujours peu importe son état et son aura, une mere c’est une mere. apprécier être au bas de l’échelle, apprendre à monter, à se planter, savourer son apogée , pleurer ses échecs , savoir y redescendre quand le moment se présente pour mieux sentir sa liberté et son humanité. , savoir ouvrir une porte quand l »autre vient de se fermer sous son nez, moment parfait pour utiliser ses sens et reconnecter avec tout ce qui est vivant et fragile pour mieux Inspirer et expirer cette beauté. L’amour pousse, s’épanouit , pique , la vie est une rose formidable ou les courageux comprendront que l’imparfait bonheur existe et qu’il est si bon quand nous trouvons cette clé. Je vous souhaite cette vie imparfaite, cette vie remplie de vous meme qui marquera son histoire à sa façon.

    Pascale Wilhelmy

    « La vie est une rose formidable ou les courageux comprendront que l’imparfait bonheur existe et qu’il est si bon quand nous trouvons cette clé… »
    Je l’aurais lu dans un livre
    et j’aurais aimé.
    Merci pour ces beaux mots Nancy.

    Lise boucher

    Une femme brisée par son enfance difficile et solitaire part la découverte des souvenirs heureux que représentent cette vieille photo ou on l’a voit enfant assise sur les genoux d’une grand maman aimante.
    Dans sa vie remplie de malheurs la maison accueillante de sa grand maman était toujours ouverte pour elle ou telle un chat elle pouvait se lover dans des bras aimants.
    Elle se voit comme un trésor precieux qui a été brisé par des adultes mais même si la rose à été endommagée, son parfum est toujours enivrant.

    Pascale Wilhelmy

    Lise!!
    C’est très beau.
    Et touchant.
    Merci…

    Nathalie Baril

    Les nuages de l’alzheimer de maman….moi qui essaie un pas a la fois dans l’échelle de l’acceptation…les lointains souvenirs reste dans la mémoire de maman …elle aime les photos ….images qui passe dans sa mémoire…pas a pas je lâche prise et accepte que ça peu devenir angoissant de chercher les souvenirs quand ta mémoire te fais souffrir

    Pascale Wilhelmy

    C’est beau Nathalie.
    Et c’est vrai que les images,
    les souvenirs, l’enfance,
    leur reviennent en mémoire.
    Plus que le présent.
    xx

    Marc

    Le beau moment de ce début d’automne fut de te retrouver sur mon facebook…J’ai abandonné la télévision pour le subtil « esclavage » que cela m’imposait…Et de pouvoir de retrouver avec ton amoureux…Lui aussi perdu…A fait un soleil plus chaud qu’un calin d’enfant…
    Merci de ta présence…

    Pascale Wilhelmy

    Merci Marc pour ce beau message!
    Et bienvenue dans les 3b!
    Le beau, le bon, le bien!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *